Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/voxpopuli/www/config/ecran_securite.php on line 317
RAZ-DE-MARÉE - vox-populi.net

Accueil > Rive droite, rive gauche > RAZ-DE-MARÉE

RAZ-DE-MARÉE

lundi 27 décembre 2004, par Philippe Lheureux

Des vagues de plus de 10 mètres de hauteur, générées par un séisme de magnitude 9 (une amplitude extrêmement forte sur l’échelle de Richter), ont déferlé dimanche 26 Décembre 2004 sur les côtes de plusieurs pays d’Asie, faisant près de 25.000 morts et ravageant tous les petits villages de pêcheurs et les stations balnéaires alentours. Parmi les pays les plus touchés, le Sri Lanka comptabilise à lui seul 12.000 morts, dont de nombreux enfants, et ce bilan, provisoire, pourrait être multiplié par quatre.

Mais que font les géologues ?

Certaines vagues avaient pourtant voyagé pendant plus de 2000 kilomètres à la vitesse de 700 km/h avant d’atteindre les côtes. Or, il semble que ce délai, d’environ deux heures et demie, entre le séisme enregistré par les sismographes du monde entier et son effet sur les côtes n’ait pas été suffisant pour donner l’alerte, dans des pays qui n’ont pas prévu de procédure d’urgence adaptée à ce genre de catastrophe. Dixit les sources officielles, complaisamment relayées par les médias...
A l’heure d’Internet, du téléphone mobile et du satellite, on croit surtout vivre un cauchemar d’incompétence et de je m’en foutisme. Sur les milliers de sismographes répartis sur la planète, il serait en effet plus que surprenant qu’aucun des scientifiques en ayant la charge n’ait essayé de donner l’alerte...

Et que font les médias ?

En outre, avec probablement plus de 25.000 morts, hommes, femmes et enfants, le traitement médiatique de l’information est pour le moins ... saisissant ! Qu’on en juge à la simple lecture de quelques manchettes : "UNE FILLETTE FRANÇAISE MEURT DANS LE RAZ-DE-MARÉE AU SRI LANKA" ; "TROIS FRANÇAIS PARMI LES VICTIMES DES RAZ-DE-MARÉE EN ASIE" ou encore "PLUSIEURS EUROPÉENS TUÉS PAR LES RAZ-DE-MARÉE EN ASIE" [1]. C’est ce qui s’appelle de l’Eurotrip, ça, Monsieur ! Est-il vraiment indispensable de préciser à leurs auteurs que ceux qui ne sont pas français ou européens sont aussi des hommes, des femmes et des enfants ?
Des sri lankais, des indiens ? Circulez, il n’y a rien à voir ! 25.000 morts et une fillette française de 4 ans ... Ah bon ? Une fillette française de 4 ans ?
Petite note d’espoir cependant : la France envoie 100 secouristes pour aider le million et demi de sans abri à retrouver des survivants. Cocorico ?

En savoir plus : derniers chiffres et bilan qu’on espère définitif au 18/04/2005.

Lu aussi sur Euronews :

Des effets géophysiques exceptionnels liés au séisme d’Aceh

Le séisme du 26 décembre a été d’une ampleur telle que la carte d’Asie s’en retrouve modifiée. Avec une magnitude de 9 degrés, la secousse de dimanche est l’une des cinq plus fortes jamais enregistrées par les sismographes modernes, comme le rappelle Vincent Courtillot, directeur de l’Institut de physique du Globe :"Le tremblement de terre représente sans doute des millions, voire des milliards de fois l’explosion nucléaire d’Hiroshima. Ce sont des quantités d’énergie qu’on a du mal à imaginer et que l’homme ne sait absolument pas produire".

Cette énergie dégagée a eu des effets géophysiques exceptionnels. Entre autres, le déplacement de certaines îles de la région de Sumatra comme l’explique Philippe Lognonné de l’Institut de physique du Globe.

"Les déplacements horizontaux associés à ce séisme se comptent en dizaines de mètres, entre 20 et 30 mètres, la carte avec la précision des instruments GPS en effet n’est plus la même".

Sous les océans, c’est la rencontre brutale de la plaque eurasienne et de la plaque indo-australienne qui a provoqué le choc. La plaque indo-australienne s’est enfoncée sous Sumatra pendant plus de 3 minutes, une durée colossale pour ce genre de phénomène.

L’axe de rotation de la terre aurait même été ébranlé par la quantité d’énergie dégagée, "comme une pichenette sur une toupie" selon les scientifiques, un vacillement toutefois imperceptible pour l’homme.

Le séisme a provoqué le glissement des plus petites îles situées à l’ouest de Sumatra. Elles auraient avancé de quelques 20 mètres vers le sud-ouest. Des mouvements verticaux sont aussi évoqués.

Des déplacements qui sont pour l’instant autant d’hypothèses, comme l’explique Gianluca Valensise, géophysicien :"Nous sommes sur le terrain du raisonnement scientifique. Le degré de ce déplacement n’est pas encore clair, ni ses répercussions tangibles"

Ce séisme a changé la donne dans le jeu régional des plaques. Ce qui fait craindre aux scientifiques des séismes plus au nord, le long de la faille, dans un délai indéterminé.


[1Source Reuters

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.