Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/voxpopuli/www/config/ecran_securite.php on line 317
UBUNTU, LE LINUX AFRICAIN - vox-populi.net

Accueil > Multimédia > UBUNTU, LE LINUX AFRICAIN

UBUNTU, LE LINUX AFRICAIN

lundi 4 juillet 2005, par Rezki Mammar

La grande famille Linux s’est agrandie en 2004. Le bambin s’appelle Ubuntu, une distribution annoncée comme novatrice. Les utilisateurs de Windows peuvent désormais trouver un système d’exploitation facile à installer et à utiliser, plus sûr aussi. A Vox Populi, on demandait à voir, alors on a essayé la dernière version d’Ubuntu pendant trois mois. Verdict.

C’est la distribution Linux qui monte : sur les blogs, les forums et les chats spécialisés, les utilisateurs se passent le mot. Son nom vient d’un terme africain qui signifie "l’humanité pour les autres". L’histoire d’Ubuntu commence comme un conte de fée, celui de son créateur. Mark Shuttleworth, un jeune milliardaire sud africain connu pour avoir été l’un des premiers touristes de l’espace. Mais le rêve de Shuttleworth, c’est de lancer un système d’exploitation basé sur Linux, donc libre. Ubuntu est basé sur Debian, une des distributions les plus stables au monde. Mais pour trouver sa place sur les disques durs, le produit doit s’avérer simple à utiliser, pour être à la portée du public.

Libre comme l’air

Première bonne surprise, le système tient sur un seul CD. Les habitués d’autres distributions Linux, comme Mandriva et autres Red Hat devaient manipuler trois, quatre, voire cinq disques. Ici, une galette suffit. L’installation est automatique, on répond à quelques questions, pour indiquer son pays, le type de clavier qu’on utilise. Le système expose comment procéder afin de partitionner le disque dur, pour garder Windows ou Mac.
La reconnaissance du matériel n’a rien à envier à un Linux Mandriva. Les utilisateurs de portables apprécieront la gestion des souris tactiles et les batteries qui posaient autrefois problème.
Le seul hic, léger, il faut installer soi-même les codecs pour lire ses DVD, MP3 et autres formats multimédia propriétaires. Comme Linux est un système libre, il ne peut pas livrer des technologies soumises à des brevets. Mais ces codecs sont disponibles sur Internet et on les télécharge simplement.
Puisqu’on parle d’installation de logiciels, il faut présenter Synaptic, c’est l’outil de gestion des programmes. Il suffit de cocher des cases pour installer ou supprimer tel ou tel logiciel à partir du CD ou d’Internet.


Des programmes par centaines

J’entends déjà les windowsiens : " Comment je vais lire les fichiers Word de mon patron, et regarder les photos de tante Agathe ? ". Pour la bureautique, il existe la suite OpenOffice. On pourra lire la prose de son patron et enregistrer en .doc, mais aussi découvrir le tableur et les autres applications utiles au travail. A ce propos, on remarque que si Windows ne livre que son Media Player, sous Linux on a le choix entre une bonne douzaine de lecteurs multimédia. On peut dénombrer près de 1000 logiciels disponibles sur Synaptic. Pour admirer sa tante Agathe on trouve par défaut une visionneuse d’images gThumb. Notons aussi qu’Ubuntu livre le navigateur web Mozilla Firefox, rival libre d’Internet Explorer.

Le paysage Linux

Une distribution se compose d’un noyau Linux et des logiciels qui l’accompagnent. Dans le cas d’Ubuntu, l’ensemble est à la fois très stable et facile à prendre en main. Mandriva (ancienne Mandrake) et Suse ont trouvé une rivale sérieuse. Dans le détail, chacun va rencontrer des difficultés dans tel ou tel domaine, c’est pourquoi il peut être utile de consulter le site de la communauté francophone d’utilisateurs Ubuntu-fr.org.
Les développeurs d’Ubuntu ont le projet de sortir une nouvelle version tous les six mois. La première, numérotée 4.10 a vu le jour en octobre 2004, puis la 5.04 (que nous avons testée et que nous gardons) en avril 2005. La prochaine, déjà baptisée Breezy Badger, devrait être disponible avant l’hiver.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.