Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/voxpopuli/www/config/ecran_securite.php on line 317
WIKIPÉDIA, TOUR DE BABEL NUMÉRIQUE - vox-populi.net

Accueil > Multimédia > WIKIPÉDIA, TOUR DE BABEL NUMÉRIQUE

WIKIPÉDIA, TOUR DE BABEL NUMÉRIQUE

vendredi 9 septembre 2005, par Rezki Mammar

Encyclopédie gratuite, libre de droits, collaborative et multilingue, Wikipédia est devenue en quelques années la plus grande base de ressources en ligne. Ce vaste chantier numérique a un fonctionnement bien particulier, complètement ouvert et autogéré. Nous sommes d’ailleurs allés à la rencontre de quelques-uns de ses maîtres d’œuvre.

Plus d’un million d’articles toutes éditions confondues dans une soixantaine de langues, un million de visites quotidiennes, 5000 pages créées chaque jour... Les chiffres concernant Wikipédia ont de quoi donner le vertige, surtout quand on sait que ce projet est non commercial et résolument communautaire.
Wikipédia tire son nom de wiki : un logiciel permettant de créer une page web modifiable par tous (le mot signifie "rapide" en hawaïen).
Visiblement, les utilisateurs bénévoles s’en donnent à cœur joie. Selon les chiffres publiés par le moteur de recherche Alexa, l’encyclopédie libre fait partie des 50 sites les plus visités sur la planète.
L’édition francophone, avec ses 158 000 articles, se situe à la troisième place derrière les versions anglophone et allemande ; elle a même connu une croissance accélérée depuis le printemps 2005. « Les médias commencent à parler de nous, il y a comme un effet boule de neige », explique Nicolas Weeger, président de Wikimedia France, l’association chargée de promouvoir le projet dans l’hexagone.
Parmi les langues disponibles, on trouve aussi bien le maori (de Nouvelle-Zélande), le vietnamien, que le breton ou l’espéranto. Pour démarrer une édition dans un nouvel idiome, il suffit de rassembler suffisamment d’utilisateurs motivés. Cela n’a pas empêché quelques originaux de proposer un Wikipédia en langue elfique ou encore en klingon (langue pratiquée par une race extra-terrestre dans la série Star Trek), deux projets rejetés...

La vie en communauté

Une telle liberté autorise n’importe quel internaute à participer en écrivant dans le domaine de son choix. D’où une qualité inégale selon les sujets : si les articles scientifiques sont rédigés et mis en forme avec le plus grand soin, d’autres souffrent d’approximations. La remarque ne fait pas peur aux administrateurs : “Quand on m’en parle, je dis « Vous trouvez que telle ou telle page est mal faite et vous connaissez le sujet ? Alors allez-y, modifiez-là ! »” lance Nicolas Weeger avec le sourire.
Autre problème, les désaccords sur le contenu : les articles étant sans cesse modifiables, il arrive fréquemment que plusieurs visions s’opposent. La communauté tente la plupart du temps de trouver un compromis. « Sur Wikipédia, ce sont les faits qui comptent, pas leur interprétation. Quand deux personnes sont en désaccord, c’est à chacun d’expliquer pourquoi il défend un point de vue différent » déclare Johann Dreo, administrateur en ligne de la version francophone. Mais quand les divergences persistent, la communauté tranche en discutant et en votant. Parmi les litiges importants, on peut citer l’affaire Bogdanoff, concernant un article sur les travaux universitaires de Grichka et Igor. Les deux frères sont d’ailleurs intervenus personnellement dans la polémique en ligne.

Le droit : une épée de Damoclès

Plus grave est le vandalisme : de mauvais plaisantins dénaturent des pages ou les suppriment carrément. Le phénomène est plus marginal qu’il n’y paraît et les administrateurs veillent au grain et peuvent rétablir le contenu modifié : « Chaque modification est enregistrée : on conserve un historique de chaque version de l’article » explique Alexandre Nouvel, administrateur.
Wikipédia est placée sous la licence libre GPL, son contenu peut donc être repris librement et gratuitement. Les utilisateurs veillent donc à ne mettre en ligne que des contenus libres de droits. Mais que se passerait-il si quelqu’un venait à réclamer sa propriété intellectuelle sur une image, une carte ? « Nous savons qu’un jour où l’autre nous aurons à faire face à un procès, c’est inévitable », estime Nicolas Weeger, plutôt stoïque. D’autant que le droit en matière de propriété intellectuelle reste flou et variable d’un pays à l’autre.

L’univers Wikipédia

L’encyclopédie a vu le jour en janvier 2001 en anglais. Dès le mois de mars suivant, la version française est la première à se créer. Le ton est donné, le projet sera multilingue.
Pour fonctionner, Wikipédia utilise quelques 80 serveurs, maintenus par la Wikimedia Foundation aux Etats-Unis et par trois autres associations : en France, en Allemagne et en Italie. Le rôle de chacune de ces organisations consiste à promouvoir l’encyclopédie, récolter des fonds et établir des partenariats. Aux Etats-Unis, des associations caritatives et des fondations ont d’ailleurs participé financièrement au projet. En avril 2005, Yahoo a signé un accord avec Wikimedia pour mettre à sa disposition des serveurs situés en Asie.
En plus de Wikipedia (encyclopédie en ligne), le projet dispose d’un dictionnaire (Wiktionary), d’une bibliothèque libre (Wikibooks), d’une base de citations (Wikiquote) ou encore d’un portail d’information (Wikinews)
Bonne lecture !

Messages

  • J’ai eu des eco de censure dont on été victime certaine personne sur wikki, on a vu mieux comme média libre. La presse libre n’existe plus, faite attention a ce que vous lisez.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.