Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/voxpopuli/www/config/ecran_securite.php on line 317
CPE... ET LE PRINTEMPS ? - vox-populi.net

Accueil > Politique française > CPE... ET LE PRINTEMPS ?

CPE... ET LE PRINTEMPS ?

dimanche 19 mars 2006, par Rezki Mammar

Le samedi 18 mars est le point d’orgue d’une semaine de mobilisation contre le CPE. Quelques 160 défilés ont eu lieu à travers la France. A Paris, les manifestants sont partis de Denfert-Rochereau pour rejoindre la place de la Nation. Un rassemblement sous le soleil. Vox Populi était présent dans cette traversée festive du Sud de Paris.

Une première bonne nouvelle attendait les organisateurs de la manifestation parisienne : le beau temps était au rendez-vous. Certains ont encore en mémoire le défilé du 7 mars sous la pluie. Cette fois-ci, le cortège part de Denfert-Rochereau, pour rejoindre la place de la Nation.

JPEG - 90.7 ko
Une manifestation très suivie par des télévisions françaises ou étrangères

Il est 14h30, la foule se met en marche, elle emprunte le boulevard Arago vers l’est. Les portables sonnent, beaucoup se sont donnés rendez-vous, sans parvenir à se retrouver. Jamais cortège n’a été aussi compact, il déborde sur les trottoirs. Les plus âgés évoquent 68, les autres parlent des mobilisations de 1994 contre le CIP, l’« ancêtre » du CPE.
Au niveau de la Place de l’Île de Sein, un camion rejoint les rangs par la droite.
Encore une sono ? Non, juste un char animé par trois étudiants, micro en main et entourés d’autres personnages. On murmure que cet équipage nous vient de Jussieu. Un des animateurs brandit une potence au bout de laquelle se balance une pancarte « CPE ». Slogans, chansons, ovations et rires de la foule.

Damien Saez

A hauteur de la rue de la Santé, nous quittons à regret le camion de Jussieu pour presser le pas. A droite flottent les banderoles du Parti socialiste.
Devant nous résonnent les premières notes de Jeune et con de Damien Saez (voir notre article consacré à cet artiste). Voilà une chanson qui aurait pu être écrite sous Dominique de Villepin, mais qui était déjà un tube sous Lionel Jospin.
Le cortège devient moins dense, les manifestants commencent à discuter entre eux. D’autres sortent les téléphones, pour immortaliser l’instant ou pour appeler ceux qu’on a perdus dans la foule :
- « Vous êtes encore à Denfert ? (...) Il reste encore du monde là-bas, alors...
- Non, c’est trop tard je ne peux pas revenir, c’est trop loin. »

Le défilé continue tout droit boulevard Saint-Marcel. Sur les trottoirs, des passants se massent pour voir passer la foule. Tous les points situés en hauteur sont pris d’assaut par les curieux : les arbres, les abribus, les cabines téléphoniques et même les bancs publics.

D’une rive à l’autre

Nouveau coup de téléphone : « Nous allons arriver boulevard de L’Hôpital, on se retrouve au Pont d’Austerlitz (...) Les CRS ont déjà pris position ? »
Une fois sur l’autre rive, une sono lance un slogan qui fera date :
"Chirac, Villepin
Et Sarkozy !
Votre période d’essai
Elle est finie !
"
Le cortège emprunte le quai de la Rapée, puis tourne à gauche sur le boulevard Diderot, dernière ligne droite avant Nation.
Les commerçants ont-ils pris peur ? Tout est fermé et les manifestants assoiffés ne trouvent pas une seule chaise sur les terrasses des rares cafés ouverts.
Les pronostics vont bon train : pour certains, le CPE, c’est bel et bien fini : si, avec les beaux jours, le projet n’est pas retiré, les manifestations repartiront de plus belle. D’autres, plus radicaux, comptent sur les doigts d’une main les jours du gouvernement Villepin...
Nation. Le soleil se retire tandis que les différents groupes prennent position sur la place. En nous frayant un chemin à notre gauche, nous croisons un groupe de faux CRS aux couleurs fluorescentes. Mais les vraies matraques ne sont pas loin. Justement, devant nous rue de Bouvines (quelle coincidence...) un cordon de CRS bloque le passage. Des canettes de bière commencent à pleuvoir sur les casques et les boucliers. La charge ne va pas tarder. Des manifestants déplorent le face à face, d’autres estiment que les forces de l’ordre auraient du rester discrètes. Non loin de là, les caméras se mettent en place, pour un passage en direct dans les journaux télévisés du soir.

JPEG - 78.7 ko
Dans les rangs de Jussieu
JPEG - 70.9 ko
Jussieu donne de la voix
JPEG - 81.4 ko
Le cortège de Paris V
JPEG - 64.8 ko
La manifestation va traverser le pont d’Austerlitz...
JPEG - 82.7 ko
... puis longer le quai de la Rapée
JPEG - 80.8 ko
A Nation, les télévisions préparent un bilan de la journée

Pour aller plus loin :

À écouter :
CPE, 59 universités en grève
CPE, bizutage social

À Lire :
40.000 personnes contre le CPE à Toulouse
Violences policières à Toulouse Matabiau

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.