Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/voxpopuli/www/config/ecran_securite.php on line 317
GÉOPORTAIL : LE GOGOL EARTH FRANÇAIS - vox-populi.net

Accueil > Multimédia > GÉOPORTAIL : LE GOGOL EARTH FRANÇAIS

GÉOPORTAIL : LE GOGOL EARTH FRANÇAISGÉOPORTAIL : LE GOGOL EARTH FRANÇAIS

dimanche 2 juillet 2006, par Philippe Lheureux

Annoncé à grand renfort de publicité télévisuelle et radiophonique comme le Google Earth Français, le Géoportail de l’IGN se targuait de pouvoir faire mieux que son concurrent américain. Le résultat est pourtant loin d’être à la hauteur de ce tapage médiatique.

PUB DE L’ÉTÉ = SERVEUR SATURÉ

"Ensemble, saturons le Géoportail". Telle aurait pu être la devise de l’IGN lors de la mise en service laborieuse de son Géoportail, tant l’institut semblait avoir prévu d’alimenter plusieurs millions d’internautes assoiffés de curiosité avec un simple serveur d’entreprise. La capacité d’accueil paraît désormais restaurée, à moins que les internautes déçus ne soient pas revenus.

INTERFACE UTILISATEUR

Réduite à sa plus simple expression, elle ne risque pas de perdre l’internaute. Faisons le test :

Un petit clic sur la France :

Puis, la saisie du nom de la commune de votre choix :

Côté panneau de contrôle, le moins que l’on puisse dire est qu’il est plutôt basique.

En haut, de gauche à droite :

Retour à la vue de départ, vue précédente, vue suivante, déplacement, zoom, et affichage des coordonnées (latitude et longitude).

Au milieu : facteur de zoom (impossible d’avoir moins que le 1/3000 ème) ; en bas, le curseur de fondu entre la photographie aérienne et la carte ou le plan.

Tout ceci pour obtenir ce genre de photographie au maximum de la résolution dans une fenêtre trop étroite et sans possibilité de mode plein écran :

1 pixel = 50 cm. C’est nettement inférieur à tout ce que propose la concurrence.
A titre de comparaison, voici la même zone vue par Google maps, lui-même pourtant moins performant que Google earth :

Bien sûr, à l’inverse de son concurrent américain, le Géoportail couvre la France entière. Mais, toujours à titre de comparaison, le service vue aérienne des pages blanches est plus performant, puisqu’il reprend les photographies de l’IGN dans une fenêtre de visualisation presque plein écran et facilite sensiblement la recherche.

CARTOGRAPHIE

Ici encore, la fenêtre de visualisation réduite nuit considérablement à la lecture des cartes. Ceci dit, le vrai gros problème du Géoportail est que les cartes sont en mode bitmap et non en mode vectoriel.
Dès que le facteur de zoom est plus important que l’échelle de la carte, les indications deviennent floues comme sur ces images :


Quant au mode mixte (surimpression carte et photographie aérienne) il s’agit d’un simple fondu rendant illisible la plupart des indications :

Pas de mode recherche d’itinéraire ou d’entreprises proches non plus...
On est vraiment loin de la précision et des services proposés par Google maps.

CONCLUSION

En fait, Géoportail fait mieux que Google earth uniquement dans les zones non détaillées. Avec tout le battage médiatique fait autour de cet outil, nous nous attendions tous à beaucoup mieux.
La déception est sévère. Nous décernons donc au Géoportail de L’IGN le titre parfaitement mérité de GOGOL EARTH Français !

Pour aller plus loin :

- "IGN et la géographie prend vie"

- "IGN : les noirs n’ont pas d’histoire"

Commentaires

  • Huit jours pour pouvoir se connecter...
    Tout cela pour visionner des clichés de mon village datant du siècle dernier ! Est-ce vraiment sérieux ?
    et je ne parle pas de la qualité des photos...
    Marie-Claire (29)

    • nous sommes en 2006 ! avez vous vu (pour ceux qui s’y connaissent) la technologie employée pour la réalisation du site en lui même ???

      utilisation des tableaux et des propriétés bannis par le W3C !
      non respect des règles W3C en général !
      non emploi du CSS (ce qui aurait contribué à l’echelle macroscopique à alléger le taff des serveurs
      bref la preuve par mille que les mecs su projet sont à des années lumières de l’an 2006 en terme de technologie internet

  • effectivement la précision des photos ne vaut surement pas celle de chez google. Patientons...
    Chirac a été emballé donc ....

  • C’est vrai que par rapport à googlr earth..pas terrible !
    Les photos datent "d’un certain temps".... ont une couleur qui les fait dater encore plus...
    C’est un musée poussiérieux ?
    le plus risible est le masquage en blanc de zones dites sensibles...que l’on voit parfaitement sur google !!!
    Habitant à Brest, n’essayez pas de voir le pont de recouvrance...c’est vrai que c’est très sensible comme site !!!
    Allez sur google, la, pas de problème !
    Bref, tant que le ridicule ne tue pas...

  • Mais où sont les details de 50 cm dont on a entendu parler a la tele ?
    Zoom nettement insuffisant.
    je suis deçu.
    seul avantage, les zones non detaillees par google earth/maps sont ici visible, mais vues encore de trop loin.
    esperons une amelioration.

  • Comme toujours depuis le flop du lancement, beaucoup de mauvaise foi dans les jugements sur ce service ...
    Certes l’outil zoom est limité, mais à 95 % celui de Google Earth ne zoome que sur une soupe de pixels infâme pour cause de résolution insuffisante... Seuls les habitants des grandes villes peuvent en profiter. GE n’est pas exempt de dysfonctionnements, par exemple des îles qui disparaissent lors de mises à jour (la mer, c’est bleu, point-barre...)
    L’outil de recherche de GP est incomparable : on passe en 1 seconde de la carte IGN à la photo, alors qu’il faut la ténacité d’un explorateur (et du temps à perdre) pour localiser un toponyme dans GE. Enfin, détail intéressant, les cartes de GP ne sont peut-être pas vectorisées, mais elles sont SUPERPOSEES aux photos ! dans Google les routes vectorielles sont placées "à peu près dans la même région" que leur correspondance bitmap :o)et de toutes façons il n’y a pas de toponymes.

    Tout ça pour dire que Geoportail c’est chouette et ça nous apporte quelque chose qui n’existait pas avant, alors que baver dessus n’apporte rien...

  • que de frais pour faire une localisation égale aux pages jaunes.
    RIIIIIDIIIICUleeuh........
    Incapable Google National

    Guillotin Arnaud Domfront

  • Ce qui est "fantastique" c’est que le "business model" (pour faire branché) prévoit de vendre des photos sur ce site ! Ils ont même pensé à donner des tickets comme si l’on achetait du poisson au supermarché !

    Quand on voit qu’il a fallu 8 jours pour augmenter la capacité et répondre aux connections des 600 millions d’internautes (niveau mondial, voyons, il n’y a pas que les 28m d’internautes français pour utiliser les sites en .fr) et permettre de se rendre compte que les "produits" sont moins finis que Google Earth.
    Et l’on peut même pas imprimer la zone selectionnée...
    Alors quelles surprises nous réserve encore l’IGN, dont les produits papiers sont top, mais pour la net économie, il y a encore des progrès à faire. Malheureusement, la concurrence est forte et facile à comparer...

    Comme toujours l’arrogance française à été ridiculisée au niveau mondial !
    Belle prestation M. Chirac, vous avez été embarqué dans une belle galère par vos brillants conseillers

  • Je suis entièrement d’accord avec votre article, a la seule nuance, c’est que je trouve que vous avez été très gentil.
    En effet Géoportail c’est bien moqué de nous avec cette Merde qu’ils ont mis en ligne.
    A quand un véritable concurent de Google ?

  • Je constate qu’une fois de plus il est plus facile de critiquer que de construire quelque chose.

    Le trafic que l’IGN a reçu lors du lancement était d’environ 600 requêtes par seconde, et son budget de 6 millions d’euros. Je vous mets au défi d’arriver à concilier ces deux chiffres...

    Et quant au contenu de l’article, inutile de comparer Google Earth et le géoportail, la version 3D de ce dernier sortira dans quelques mois.

    Je vous invite à consulter le blog de J.M. Billaut si vous voulez en voir une démo.

    Un lecteur non affilié à l’IGN, je le précise...

    Voir en ligne : http://billaut.typepad.com/jm/2006/...

  • Je viens, enfin, d’accéder à ce portail, et je vous rejoins sur votre analyse . Déception énorme sur la qualités et les fonctionnalités. Et dire que maps.google.fr offre en plus les itinéraires ... aucune raison d’aller sur geoportail. Ce qui me navre le plus, c’est le cocorico français, l’inauguration présidentielle, la vantardise affiché de tous ceux qui ont participé (ministères, services publics ...) Mais ça leur arrive de surfer sur le web et de regarder ce que font les autres ? On peut en douter, ils n’auraient certainement pas annoncer la mort de google earth

  • L’auteur de cet article n a visiblement rien compris du projet lancé par IGN. Le but n est pas simplement de faire la même chose que google yahoo ou autre isp-map point com. Mais d utiliser la cartographie pour le service public, avec des fonctions que je n enumererais pas, et non disponible ailleur. Sans compter le projet ambitieux d’ajouter une dimension, grace a des données que les concurents ne peuvent avoir aussi aisement que le service public. Alors j’admet que le lancement a été laborieux, mais je rappelle tout de meme qu il sagit de service public. Et je ferais remarquer qu il s agit d un lancement et que le spectaculaire devrait s’accentuer avec l avancée du projet. si Google ou un autre annonce et assume les memes fonctions que IGN alors je veux bien me taire. En attendant, critiquer tel quel geoportail montre a quel point l importance du site n’a pas été saisie.

    • Je veux bien reconnaitre que l’on (français) vise un produit plus complexe que G-Earth. Mais alors on peut qd mm se garder de notre "modestie" si légendaire à l’étranger surtout qd le démarrage est laborieux. Il en va de notre crédibilité nationale...

      Toute comparaison avec la coupe du monde en cours serait purement fortuite...

    • Bonjour,

      Faisant moi-même partie du service public, je ne peux que vivement réagir à votre message. Que signifie-t-il ? Que parce qu’il s’agit de "service public", il ne s’adresse pas au public ?
      Etrange paradoxe...
      Que Géoportail ait été conçu pour répondre à des nécessités internes, soit. Mais dans ce cas-là, un intranet aurait été un support largement suffisant.
      Lorsqu’on annonce, à grand renfort médiatique et avec l’appui du chef de l’Etat, que l’on va concurrencer Google earth, il faut souffrir la comparaison. Or, en la matière, le jugement des internautes -qui sont, dans ce cas précis, également des usagers- est sans appel.
      Je ne crois pas que ce soit à eux de se remettre en question...

  • La seule chose que je puisse dire est que ce 3 juillet à 14h45 aucun problème de performance. Les photos que j’ai vues datent de plus de 2 ans. C’est vrai qu’on s’attendait à un niveau de détails plus fin. Tout est sans doute affaire de communication.

  • notre fierte..en prend un coup...tres decevant...mais je ne doute pas que tout va tres rapidement..remonter la pente..comme au foot...bon courage..

  • parfaitement d’accord et tu es en dessous de la réalité.
    n’importe quel élève moyen en informatique aurait fait mieux.

    Et dire qu’on a payé des branleurs à prix d’or avec l’argent public pour cette merde. Encore du copinage sur le dos du contribuable...

    Honteux.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.