Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/voxpopuli/www/config/ecran_securite.php on line 317
SARKOZY : MOI CIVILISER TOI ! - vox-populi.net

Accueil > Politique française > SARKOZY : MOI CIVILISER TOI !

SARKOZY : MOI CIVILISER TOI !

lundi 14 janvier 2008, par Gaëlle Sartre Doublet, Miss Achtar

Lors de ses vœux aux Français pour 2008, Nicolas Sarkozy, reprenant un concept du philosophe et sociologue Edgar Morin, annonce qu’il veut une "politique de civilisation" pour la France...
Que dissimule cette mystérieuse formule ?

 [1] Des politiciens et même des philosophes comme Finkielkraut s’emmêlent... Euh ! pardon s’en mêlent !


A les entendre, nous serions de moins en moins civilisés, la barbarie nous guette et comme d’habitude, c’est la faute de l’école dont la mission essuie un échec cuisant !

Messieurs des hautes sphères, descendez un petit peu de votre Olympe et venez nous serrer la main quelquefois... On est propre, bien élevé et vous pourrez constater que les collégiens étudient encore Antigone.
Même dans les milieux défavorisés, on connaît Molière, tout en luttant contre la vie chère, et ce, grâce aux professeurs de l’Education Nationale qui eux, mènent un véritable combat, au quotidien, contre la société de consommation et les dégâts culturels engendrés par les nouvelles technologies...

NB : Miss Achtar illustre Vox pop’ !

Visiter son site :
http://www.miss-achtar.net/

Creative Commons License
Cet article et ses dessins sont mis à disposition de tous sous un contrat Creative Commons.


[1Edgar Morin prône une réforme de la civilisation. Cette « politique de civilisation » reposerait sur deux axes essentiels : l’humanisation des villes et la lutte contre la désertification des campagnes.
Pour comprendre sa pensée, il faut distinguer culture et civilisation : la culture est l’ensemble des croyances, des valeurs propres à une communauté particulière, tandis que la civilisation est ce qui peut être transmis d’une communauté à une autre, par exemple les techniques, les savoirs ou la science.
Aujourd’hui, nous vivons dans une société mondialisée, qui rencontre des problèmes planétaires : l’écologie, le nucléaire, et le développement économique. Car cette civilisation n’apporte pas que des bienfaits : « tout ce qui a constitué le visage lumineux de la civilisation occidentale présente aujourd’hui un envers de plus en plus sombre. Ainsi, l’individualisme, qui est l’une des grandes conquêtes de la civilisation occidentale, s’accompagne de plus en plus de phénomènes d’atomisation, de solitude, d’égocentrisme, de dégradation des solidarités » explique-t-il dans une interview accordée à Label France. De même, la science a par exemple engendré des armes de destruction massive, la technique et l’économie aujourd’hui concourent à la dégradation de la biosphère, et l’acquisition de biens matériels ne s’accompagne pas vraiment d’un bien-être psychologique et moral des populations qui en bénéficient.
Pour régénérer la démocratie, Edgar Morin préconise de repenser la trinité républicaine
« Liberté, égalité, fraternité » : « Ce qui est intéressant, c’est que cette formule est complexe, les trois termes sont à la fois complémentaires et antagonistes. La liberté toute seule tue l’égalité et même la fraternité. Imposée, l’égalité détruit la liberté sans réaliser la fraternité. Quant à la fraternité, qui ne peut être instituée par décret, elle doit réguler la liberté et réduire l’inégalité. C’est une valeur qui relève en fait de la liaison de soi-même avec l’intérêt général, c’est-à-dire profondément du civisme.
Là où dépérit l’esprit citoyen, là où l’on cesse de se sentir responsable et solidaire d’autrui,
la fraternité disparaît.
Ces trois notions sont donc très importantes.
Il y a des moments historiques où le problème crucial est celui de la liberté, surtout dans
des conditions d’oppression, comme sous l’Occupation en France, et il y en a où le problème majeur est celui de la solidarité, ce qui est le cas aujourd’hui.
 »

Lors de la présidentielle, le philosophe et sociologue avait d’ailleurs formulé des propositions concrètes aux candidats, notamment sur le terrain du rétablissement des solidarités, de la création de maisons de solidarité ou d’un service civil ad hoc.

Nul doute que Nicolas Sarkozy, naviguant sur le yatch Paloma entre
Fouquet’s, Kadhafi, discours de Dakar, Vincent Bolloré, bagues "Cupidon" de Dior
et Carla Bruni à Eurodisney, a tout compris de cette politique de civilisation qu’il mentionne...

Messages

  • Merci d’avoir relevé cette petite gaffe de notre Président qui n’est ni la première, ni la dernière, on finit par ne plus y faire attention mais tout de même !

    Et dans la foulée, merci de reconnaître le travail mené par les profs qui, à mon avis, ont moins à lutter contre les NTIC (ils peuvent même les utiliser) que contre les paradoxes d’un système français qui, après avoir été un des premiers dans l’histoire à prôner l’école pour tous, puis pour toutes, se met officieusement à lutter contre ses principes d’origine. Les profs ne sont pas les seuls à se heurter à cette volonté de casser la culture sans révolver. Car réserver la culture à quelques mandarins et considérer que c’est un supplément d’âme pour la masse, dotée du droit de vote, donc du droit de comprendre, de critiquer, d’analyser, de penser, de décider, c’est casser la culture et la démocratie. Je travaille dans la bibliothèque universitaire d’une fac de la banlieue parisienne : les crédits baissent, les étudiants restent et pour le moment, qu’on le veuille ou non, ils lisent encore.

    Nicolas Sarkozy s’est bien débrouillé pour avoir son baccalauréat à une époque où parler la langue de Molière n’était pas l’apanage de la NAP. La politique menée par son gouvernement réussira-t’elle à faire que cela le soit ? Il faudrait pour cela qu’elle puisse laminer beaucoup de résistances. J’espère qu’elles seront plus fortes.

    L. G.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.