Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/voxpopuli/www/config/ecran_securite.php on line 317
PHILIPPE VAL ET SON SURMOI - Vox Populi

Accueil > Rive droite, rive gauche > PHILIPPE VAL ET SON SURMOI

PHILIPPE VAL ET SON SURMOI

dimanche 31 août 2008, par Gaëlle Sartre Doublet

Fidèle lectrice de Charlie Hebdo depuis mes années universitaires, passablement agacée depuis quelques temps déjà par les éditos de Philippe Val, tout simplement écœurée par "l’affaire Siné", j’avais décidé de me détourner de ce canard en attendant Siné Hebdo, prévu pour le 10 septembre.

Mais voilà qu’en rentrant de week-end, Philippe Val me pourchasse jusque dans ma boîte-aux-lettres (par courrier, s’il vous plaît - histoire de participer activement à la déforestation planétaire - j’oubliais qu’il déteste le net).
Et là, que me dit-il ?
Ami lecteur, je te le donne en mille :

Ami lecteur, si tu le veux bien, disséquons ensemble ce courrier d’anthologie, qui n’en doutons pas fera date.
D’une, Philippe Val est à la France ce qu’Astérix est à la BD contemporaine. A défaut d’être Malraux, il se place en bouclier et défie nos peurs, preux chevalier au service de la Justice et de la Vérité. En majuscules s’il te plaît.
Quelles sont nos peurs me diras-tu ? Philippe Val a l’heur de nous les rappeler : Sarkozy, Lagardère, Dassault, Bouygues, Minc, Allah, le Christ et... César, puisque ne l’oublions pas, nous sommes encerclés et sans défense - si ce n’est la sienne - par des envahisseurs que ni le Canard Enchaîné, ni l’Humanité, ni Marianne ne sauraient combattre. Pourtant, même le Figaro commence à balancer sec sur son ex-poulain, t’as qu’à voir la prise de risque...
Notons au passage, perspicaces que nous sommes après avoir suivi le feuilleton de l’été, qu’en revanche, nous ne redoutons nullement Clearstream, dont l’avocat est celui de Charlie.
Philippe Val a des peurs sélectives...

Deuxième point : Philippe Val désire visiblement incarner, via la modestie qui le caractérise, "un subtil mélange d’indépendance, de curiosité, de désir d’informer, de volonté de proposer des analyses, de susciter des débats féconds et d’envie de partager des plaisirs".
Pour réaliser ce tour de force, il se voit donc contraint de s’exiler à Londres, quand nous sommes (sans doute faut-il le supposer) à Vichy. Seul, te dis-je, face à l’adversité.
Et comme un rappel historique version poncif ne suffit pas à étaler sa culture bachelière [1], il en place un second : Freud.
Freud, qui tu l’auras relevé, "chuchote" délicieusement à son oreille : "rien ne vaut la peine d’être triste".
Pour un peu, on en pleurerait... de rire (sur ce point-là au moins, Val remporte son pari).

Mais avant de te tordre définitivement les côtes, cher ami lecteur, attends la chute : " La gratuité des médias, d’Internet, de certains journaux, tous financés par la publicité d’industriels liés à des puissances politiques, serait une menace pour la liberté d’expression et la démocratie, s’il n’y avait quelques organes vraiment indépendants, qui jouent un rôle de surmoi dans le paysage de la presse française".
Mis à part le fait que Val, dans son ignorance crasse de ce que représente Internet en termes associatifs et citoyens, nous met tous à la botte du grand capital, on ne saurait mieux dire...

Pour aller plus loin :
- Siné : "vieux con, ordure, sénile, misogyne, pédophobe ? C’est tout ?"


[1j’ai failli écrire BHL

Messages

  • J’ai reçu le même courrier hier. MDR !

  • Moi zaussi, zai reçu le même papier !!! je suis donc quelqu’un d’important, puisque Monseigneur Val daigne s’adresser à moi perso, alors que, à ma grande honte, j’ai signé la pétition de soutien à Siné (et à ma non moins grande honte, je suis prêt à le refaire) Monsieur Val, tu perds ton temps, je suis irrécupérable, et je guette avec impatience la parution du numéro un de...Aaargh, faut pas prononcer ce nom ; allez Monsieur Val, salut et bon vent, tu devrais écrire dans le Figaro, ce serait plus franc...

  • Impayable Val ! Finalement, il n’a pas changé : c’est toujours un comique...

  • De nombreux lecteurs de Libé et de la presse de gauche en général prétendent que Philippe Val permet volontiers la caricature « des musulmans » et qu’il se montre intraitable avec celle « des juifs ». C’est un argument d’une bassesse inouïe. Comparer la caricature du terrorisme à celle des juifs en général est d’une malhonnêteté intellectuelle qui fait froid dans le dos et qui en dit long sur l’inconscient ignoble d’une certaine gauche. Caricaturer le terrorisme qui se réclame de l’islam, s’est caricaturer le bras armé de l’islamisme et non l’islam ou les arabes en tant que tels (même si l’on a parfaitement le droit de caricaturer l’islam en tant que religion). Rappelons que les juifs et les catholiques ultra orthodoxes et même intégristes ressemblent à de joyeux libertaires comparés aux islamistes agissants dont il étaient question dans les fameuses caricatures danoises ; en tout cas, ils ne commettent pas d’attentats sanglants. Je rappelle que le terrorisme islamiste c’est 270 000 morts rien qu’en Algérie, sans compter l’Irak, l’Iran, le Darfour, le régime des talibans et les divers attentats partout dans le monde. Etablir un parallèle entre le fait de critiquer « les juifs » et celui de critiquer « les terroristes islamistes » c’est mettre les juifs dans une même perspective, sur un même plan, c’est donc établir une équivalence particulièrement honteuse et ignominieusement disproportionnée. D’un coté on parle de terroristes sanguinaires (et non des musulmans en général) et de l’autre de citoyens ordinaires qui ne demandent rien à personne. Siné dit clairement qu’on est censé se convertir à « leur religion » (les juifs) pour « réussir » car, sous entendu, ils ont le pouvoir et l’argent, donc ils dominent le monde. C’est tout bêtement çà, et depuis toujours, l’antisémitisme. Or, cette équivalence, les défenseurs de Siné la font systématiquement. Pourquoi peut-on caricaturer les musulmans (disent-ils en toute mauvaise foi pour mieux discréditer P. Val, car il s’agissait du terrorisme) et pourquoi ne peut-on pas caricaturer « les juifs » en général. Ont-ils un droit spécial, s’indignent ces belles âmes sans même se rendre compte que leurs arguments sont tous des poncifs antisémites classiques (« ils » sont intouchables, favorisés, on ne peu rien dire sur « eux » etc). L’avantage de cette démonstration involontaire, c’est qu’elle a totalement clarifiée les choses. Où est la liberté d’expression hurlent-ils ! Val tolère la caricature des musulmans mais pas celle des juifs ! Ils emploient le terme « musulmans » au lieu de « terroristes islamistes » à dessein et en mentant honteusement, pour pouvoir jeter définitivement P. Val dans le camp infamant des racistes. C’est injuste, deux poids deux mesures gémissent-ils en invoquant, sans rire, le droit d’être politiquement incorrect ! Eux qui passent leur temps à traiter de fasciste quiconque n’apprécie pas totalement l’infantilisme niaiseux du gauchisme radotant ! C’est d’un comique involontaire achevé ! Tout est dit. Ignobles parallèles, ignobles méthodes mensongères, ignoble mauvaise foi. Cette gauche là me répugne et à mes yeux, elle est devenue totalement infréquentable. Le divorce est définitif. Ce que l’affaire Siné a révélé, on s’en doutait un peu. La réaction massive de cette gauche antisémite, haineuse et poujadiste confirme hélas nos pires craintes.

    • Ce que révèle "l’affaire Siné" et bien malgré vous votre post, c’est la parano. Où ai-je parlé de terrorisme, d’antisémitisme, de musulmans, de juifs ? Nulle part. Je parle de l’égo démesuré d’un homme : Philippe Val.
      Maintenant, si vous souhaitez parler de Siné, je veux bien vous répondre : il se moquait, comme c’est son travail de le faire, de l’opportunisme du fiston à papa, j’ai nommé Jean Sarkozy, prêt à tout, y compris à se convertir, pour épouser la riche héritière des magasins Darty. L’info était fausse. Mais qui l’avait lancée ? Le président de la Licra. Antisémite, lui aussi ?
      GSD

    • Ce qui fait froid dans le dos c’est que vous associez musulmans et terroristes islamistes et que vous ne vous en rendez même pas compte tant cette relation vous apparaît naturelle. Ces "ignobles parallèles" que vous dénoncez dans l’autre camp, vous les revendiquez ouvertement quand il s’agit d’associer Mahomet à Ben Laden. Les musulmans ont-ils le droit d’être également choqués de cette association ?

      Ce que vous n’osez pas dire, c’est que cette gauche qui vous répugne est la seule à défendre les palestiniens alors que la gauche BHListe instrumentalise odieusement la Shoah afin d’annihiler toutes critiques de l’état d’Israël (pour BHL être anti-sioniste c’est être antisémite). Vous adoptez sensiblement la même mécanique de pensée quand vous associez les défenseurs de Siné à une "gauche antisémite, haineuse et poujadiste" : la haine est manifestement dans votre camp.

      Vous dites que les juifs intégristes ressemblent à de joyeux libertaires comparés aux islamistes agissants. Mais au fait, qui a assassiné Yitzhak Rabin ?

      Je suis par contre d’accord avec vous quand vous dites que le divorce doit être définitif entre la gauche du fric, sarko-libérale, et la gauche héritière des combats de Jaurès et de Blum.

    • Pour citer une autorité que vous devez respecter, Caroline Fourest (et que je respecte aussi, en particulier pour son silence un peu fracassant dans l’affaire Sinet), il est essentiel de distinguer critique de l’islamisme et critique du terrorisme puisque la seconde peut et est de fait, souvent utilisée pour promouvoir ce qui relève non moins que l’islamisme, de l’idéologie.

      Par ailleurs, Sinet n’a pas tenu les propos que vous lui attribuez. Vous savez bien que c’est mauvais foi de les lui attribuer. Mais ce ne serait rien si précisément, cela ne posait pas les jalons qui permettront un jour de nier effectivement les expressions de l’antisémitisme là ou elle se trouvent...D’ailleurs c’est aussi et déjà le cas...

  • Aucune envie de "répondre", mais simplement d’applaudir à un splendide article, plein de style,salutaire et réjouissant... Merci ..!

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.