Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/voxpopuli/www/config/ecran_securite.php on line 317
SLUMDOG MILLIONAIRE - Vox Populi

Accueil > Culture > SLUMDOG MILLIONAIRE

SLUMDOG MILLIONAIRE

Un film de Danny Boyle avec Dev Patel et Freida Pinto. Durée : 120mns. Date de sortie : le 14 janvier 2009.

samedi 10 janvier 2009, par Laure Dupau

Slumdog millionaire est une œuvre brillante et exaltante. Pourtant, il y a des soirs comme ça où l’on hésite à aller au cinéma. C’est une idée, pourquoi pas, mais il fait -15° dehors, ce n’est pas encourageant. Et puis quel film aller voir ? On se tâte entre Gus Van Sant ou le dernier Danny Boyle,en se disant qu’avec de tels noms on limite les chances d’être déçu.
On réfléchit encore un peu en chemin, il est toujours temps de changer d’avis. Enfin convaincu, on entre dans le cinéma, de toute façon, autant se mettre au chaud. Mais à peine entré on recommence à se poser des questions...

Un peu en hauteur, pas très loin du guichet, une affiche attire l’œil et inquiète. Elle décrète péremptoirement que « Slumdog millionaire est le meilleur film de l’année ! » Mais qui peut oser dire ça, prendre un tel risque alors que nous ne sommes que le 9 janvier ?
Un peu désabusé, on se dit alors qu’on est sur le point de voir le premier d’une longue liste des meilleurs films de l’année.
Le soupçon d’un complot général naît quand on s’aperçoit que tout le personnel du cinéma arbore un tee-shirt au nom du film.
Plus aucun espoir n’est permis lorsqu’aux premiers mots, on réalise qu’on aurait du lire le programme plus attentivement. Après vérification, il est en effet bien indiqué que le film est « en version anglaise et hindi sous-titré en anglais ». Oui, sous-titré en anglais, pas en français. Je ne sais pas vous, mais personnellement, au collège, j’ai choisi espagnol et pas hindi en seconde langue. En ce qui concerne l’anglais, je suppose que, comme moi, vous avez suivi pendant dix ans les cours de Mr. Smith pour finalement avoir un vocabulaire aussi riche que celui de la chanson des Beatles Hello Goodbye.
Les deux prochaines heures s’annoncent décidément très longues.

Une Inde à feu et à fond

Pourtant, en quelques minutes, on embarque dans cette histoire comme on monterait dans un train lancé à pleine vitesse.
Cette histoire, justement, c’est celle de deux frères issus des bidonvilles fourmillants et nauséabonds de Mumbai. Ensemble pour le meilleur et surtout pour le pire, Salim et Jamal vont errer dans une Inde noyée dans son propre développement et encore engluée dans une guerre religieuse qui la ronge depuis plus de cinquante ans. Une Inde qui impose son lot de souffrances et de violences, trop peuplée pour que chacun puisse prétendre à sa part du gâteau.
Jamal, incarnation du rêve de millions d’Indiens, est sur le point d’en décrocher une très grosse part. Il participe au jeu Qui veut gagner des millions ? et s’apprête à répondre à la question finale qui pourrait faire de lui un millionnaire. Soupçonné de tricherie, il est arrêté par la police.
Comment un chien des bidonvilles tel que lui peut-il connaître toutes les réponses ? De la question à 200 roupies à celle qui pourrait lui faire gagner le jackpot, nous apprenons comment la vie lui a enseigné tout ce qu’il sait.
Mais une seule question porte tout le film. Pourquoi Jamal s’est-il retrouvé sur le plateau de ce jeu télévisé adapté dans le monde entier ?

Après le doute, la révélation d’un grand film

Danny Boyle n’a pas la réputation d’être un réalisateur conformiste. Dans Slumdog millionnaire, co-réalisé avec Loveleen Tandan, il s’amuse des clichés exotiques que tout bon européen a de l’Inde. Par ailleurs, cette histoire sonne particulièrement juste dans le contexte actuel où les nouveaux millionnaires, ceux qui atteignent le haut de l’affiche à la vitesse de la lumière - et qui peuvent en descendre aussi rapidement, c.f affaire Madoff - sont les héros de notre temps, icônes de success stories dont les péripéties sont désormais les seuls évènements capables de mobiliser les masses.
Je me rends compte que je voulais absolument faire partager ce film et que, finalement, les mots me manquent pour vous dire à quel point il vaut la peine que vous alliez le voir. Je pourrais vous dire que Danny Boyle signe ici un grand film, au rythme aussi effréné et haletant que l’augmentation du PIB de l’Inde, que la B.O va très probablement être téléchargée illégalement des millions de fois, que le ton est pertinent, drôle et touchant. Finalement, je n’ai qu’une seule question à vous poser : qu’allez-vous faire le soir du 14 janvier prochain ?

- A) Regarder le match Paris Saint-Germain/RC Lens
- B) Comme tous les soirs depuis le 5 janvier, éteindre votre télévision à 20h40 et aller vous coucher pour protester contre la suppression de la publicité sur les chaînes publiques
- C) Surfer sur le site de Vox Populi
- D) Courir au cinéma voir Slumdog millionaire

Avant que vous ne disiez votre dernier mot, je m’arrête là pour ne pas vous influencer, on pourrait m’accuser de tricherie.

Messages

  • Chère nouvelle rédactrice en chef,

    Je me permets de vous féliciter pour votre nomination...et je vous souhaite bonne continuation,

    J’irai voir ce film sans aucun doute..même à -15 dehors !!!!

    Au plaisir de vous lire à nouveau,

    Palma Geraci

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.