Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/voxpopuli/www/config/ecran_securite.php on line 317
CRÉMATORIUM DU PÈRE LACHAISE, MERCREDI 25 FÉVRIER, 15h30. - Vox Populi

Accueil > Vox Pop’ : l’association ! > CRÉMATORIUM DU PÈRE LACHAISE, MERCREDI 25 FÉVRIER, 15h30.

CRÉMATORIUM DU PÈRE LACHAISE, MERCREDI 25 FÉVRIER, 15h30.

vendredi 27 février 2009, par La rédaction

Michel Cornillon venait d’intégrer Vox Populi, il y a peu, il y a longtemps, il y a une éternité.
Quelques articles plus tard, son fils Raphaël de 39 ans meurt, le mercredi 11 février à 21h40, dans d’improbables circonstances.
Toute la rédaction de Vox demeure à ce jour sous le choc et tient, en relayant le message qu’il adresse à son fils, à lui manifester son plus vif soutien comme sa profonde tendresse.

Raphaël est mort...

Ces trois mots, prononcés par tes parents à l’intention de ceux qui t’aimaient ne pouvaient que buter sur les lèvres, sur le silence de l’incompréhension. Il était nécessaire de les répéter, Raphaël, de les répéter pour celui-là et de les répéter pour la suivante et le suivant, et de les répéter trois fois, dix fois, vingt fois, sans que leur signification ne parvînt à éveiller d’écho.

Ces mots imprononçables, Raphaël est mort, ont ainsi roulé en chacun de nous comme une invraisemblance, un ricanement immonde, le hurlement d’un train dans les ténèbres d’une contrée que nul ne veut connaître. Personne n’a pu juxtaposer la joie de vivre que nous te connaissions, ton beau sourire, la luminosité de ton apparent bonheur à ce cinglant rappel à une réalité que nul n’avait envisagée, à cette gifle qui nous crucifiait : Raphaël est mort.

Tu nous a quittés, Raphaël, presque volontairement, dans un moment de déraison, un moment de détresse, un appel au secours si secret que nul n’a pu ou n’a su l’entendre. Ni ta mère, ni ton père, ni ta compagne, qui pleure en compagnie de ta sœur, de ton frère, de ceux dont tu as traversé la vie.

Tu es parti, Raphaël, et tout le monde s’est regroupé autour de ta place vide. Tu es parti, et tes frères et tes sœurs s’efforcent de retenir leurs larmes. Mais les larmes tarissent, les larmes s’évaporent avec le temps, tes frères et tes sœurs te pardonnent, tes frères et tes sœurs te serrent délicatement entre leurs bras.

Va, Raphaël, va où tu dois aller. Va notre enfant, notre ami, notre amour, va sur le fleuve du temps, là où nous irons tous.

Nous t’embrassons une dernière fois, Raphaël, et nous fermons les yeux pour te voir t’éloigner dans la pulvérulence des cendres.

Pardonne-nous notre émotion.

Pardonne-nous notre chagrin.

Découvrez Klaus Nomi !

Messages

  • Merci Gaëlle, merci Laure, merci à tous. Il est bon de savoir que l’on est pas seul, même si l’on ne connaît qu’à travers l’écran le visage de ceux qui sont pourtant si proches.
    Là est l’humanité.
    Vox Populi, le net, nos blogs, seront sans doute la voie de sa libération.

    Voir en ligne : A tous les collaborateurs de Vox

    • Michel,

      Une infinie et indéfinie détresse, pour toi, pour Marie et pour vos enfants comme pour sa compagne, mais aussi beaucoup d’espoir.
      Au fond de beaucoup d’entre nous (Grellety, tes lecteurs, moi...) se love bien caché un trésor : parle-nous de lui.
      Encore et encore et encore...
      Nous sommes auprès de vous, de toi, nous ne te lâcherons pas d’une semelle.
      Nous demeurons auprès de toi.
      Je t’embrasse très fort et accompagne en pensée tous ceux qui l’ont aimé.
      Gaëlle

    • Michel,

      je ne parviens toujours pas à trouver les mots justes, une phrase qui serait enveloppante et douce comme une étreinte pour te prouver ma compassion et mon amitié. Je ne peux qu’admirer la force dont toi tu fais preuve pour mettre des mots sur ta peine, sur votre peine, t’admirer et te lire, t’écouter. Autant que tu le voudras.
      J’espère que tu peux sentir la force des pensées qui te sont envoyées…Je pense fort à toi et à ta famille dans ce moment inimaginablement douloureux. Tu peux compter sur nous tous, toujours.
      Je t’embrasse fort, vraiment.
      Laure

  • Je suis la maman de Gaelle, je suis une autre Mimi, et elle m a raconté...
    J ai 2 enfants,
    J imagine l inimaginable, il faut beaucoup de courage pour affronter un tel cataclysme.
    Mais vous n etes pas seul, il reste heureusement beaucoup d amour autour de vous.et le vin et la vie...
    Nous sommes tous concernés et révoltés par un tel malheur,et nous faisons front avec vous.
    Je vous embrasse
    Mimi

  • Il n’y a rien de plus injuste que de perdre son enfant, parce que nos enfants sont un peu la part immortelle de nous-même, qui nous prolongent dans le temps. Dans cette épreuve sans nom, nous sommes à tes côtés Michel.

  • Je suis l’ami de Gaëlle, je suis un messager de la paix du ciel par les actions que je mène à travers le monde et je porterai la mémoire de votre cher fils pour soulager vôtre peine et afin de créer entre vous deux ce lien entre le haut et le bas.
    Toutes mes sincères condoléances.

  • De tout coeur avec vous,nous partageons votre deuil et vous exprimons notre sympathie . A. et C. Fleury

  • Michel,

    Martine nous a tenu informés du malheur qui t’a frappé.
    C’est avec un retard que nous te prions d’excuser, que nous te présentons nos condoléances les plus sincères.
    Nous sommes des parents, et nous mesurons l’injustice et la douleur que représente la disparition d’un enfant.

    Annick,Roland.

  • Michel,
    Nous ne nous connaissons pas directement mais par l’intermédiaire de Gaelle ; mais je tenais juste à t’apporter ainsi qu’à tes proches, du courage dans cette terrible épreuve. Un drame pareil ne peut que nous toucher et nous rappeler de prendre soin les uns des autres. Reçois mes sincères condoléances.

  • Impossible de faire son deuil, la présence est définitive. La fragilité est permanente, et, en un instant, le coeur peut cesser de battre. Mais il continue de le faire avec ceux qui survivent. Pour lui, je sais, Michel, que tu continueras d’être et de faire au mieux...

    Voir en ligne : L’action littéraire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.