Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/voxpopuli/www/config/ecran_securite.php on line 317
J'AI TESTÉ POUR VOUS LA DÉCROISSANCE : UN PROJET CONCRET (...) - vox-populi.net

Accueil > Rive droite, rive gauche > J’AI TESTÉ POUR VOUS LA DÉCROISSANCE : UN PROJET CONCRET (...)

J’AI TESTÉ POUR VOUS LA DÉCROISSANCE : UN PROJET CONCRET ?

dimanche 15 novembre 2009, par Gaëlle Sartre Doublet

Entendons-nous bien : je suis tout sauf bio !
Grosse fumeuse, adepte du canapé sans jogging, mangeuse de cochon avec gras, allumeuse au point de préférer dix lumières indirectes à un néon blafard, je suis une plaie pour l’humanité.
Et devinez quoi ? Je suis en train de faire ma révolution écolo - économique.

L’eau, source de revenus !


Mes premiers progrès ont vu le jour avec ma facture d’eau. Un jardin, pourtant fort modeste, en consommait pas mal.
Or, il y avait miraculeusement chez moi un toit, susceptible de récupérer l’eau de pluie. Sans coup férir, j’installe au bout de mes canalisations un bidon de 200 litres, pour arroser mes plantes.
L’été suivant, le bidon est rempli d’eau, certes, mais également de larves d’insectes volatiles, que j’exècre.
La solution ? Deux poissons rouges, romantiquement appelés Pol et Pot, en vue d’une extermination programmée.
La nature a parfaitement fonctionné jusqu’au jour où, deux ans et demi plus tard, Pol et Pot sont morts sous les glaces hivernales.
Qu’à cela ne tienne ! On m’avait parlé des poissons-chats, increvables paraît-il : un petit tour sur un lac, et les voilà en place.
Pour l’instant, je tiens à vous rassurer, ils tiennent bon.

Comment gagner des sous tout en étant écolo ?


Ce n’était que la première étape de ma nouvelle vie : cinq ou six bouteilles de vin rouge s’empilaient dans un coin, aux trois quarts vides, en attendant leur recyclage à la décharge.
Oui, mais voilà : au bout d’un certain temps et à y regarder de plus près, une masse visqueuse qui ressemblait à du foie de veau s’y était formée. J’appris par la suite que cet objet non identifié s’appelait une "mère", productrice de vinaigre.
N’écoutant que mon courage, je m’enquis sur leboncoin.fr d’un vinaigrier authentique et franchement travaillé (dans le sens d’usé). Cinquante euros le bout de forêt parfumé contre 120€ à l’état neuf et sans goût. Je vous concède qu’il a fuité durant deux jours le temps que le bois se reprenne, mais c’est de l’histoire ancienne.
Aujourd’hui, je fais mon vinaigre. Je n’ai plus qu’à ajouter mon vin perdu à la mère.

Dans la même optique, je suis tombée sur une yaourtière en déshérence depuis au moins dix ans. Elle et moi nous sommes regardées au fond des yeux. Qu’en faire ? Je jette, ou...
C’est un truc que faisait ma mère quand j’étais petite, j’en ai un vague souvenir, mais de là à savoir m’en servir...
Aucun mode d’emploi, bien sûr. Débrouillons-nous. Plus personne ne se souvient de l’utilisation de cet objet d’un autre âge. Heureusement existe Internet, sur lequel un fondu s’exprime toujours à propos d’un sujet spécialisé.
Donc, pour mes neuf pots de yaourt, j’ai obtenu cette recette directement issue d’un grimoire : un pot de yaourt (genre "la Laitière", sans faire de pub), l’équivalent du même pot de lait en poudre, et enfin, un litre de lait. Bien touiller. Déversez dans les pots et laissez-les mariner dans la yaourtière au moins huit heures (selon les goûts, douze heures sont préférables), mettez-les au réfrigérateur trois ou quatre heures et servez !

Troisième étape : restreindre votre facture tout en éliminant les produits toxiques.


Si comme moi, vous en avez assez d’accumuler vingt produits pour la cuisine, la salle de bain, les vitres, le carrelage, les surfaces plastiques, votre hygiène corporelle et j’en passe, deux ou trois tuyaux sont à votre disposition :
- Le vinaigre blanc : un produit miracle !
- Le bicarbonate : un allié sans pareil !.
- Le citron, c’est le pied pour les fauchés !
- Les cristaux de soude : ça dépote !

Petits plus sous forme de recettes :


La lessive à la cendre
Deux verres de cendre non grasse pour un litre d’eau.
Laissez mariner 24 heures, en remuant régulièrement.
Filtrez au moins trois fois (d’abord avec un linge pour le plus gros, ensuite avec du coton ou un filtre à café pour la cendre). Il faut que le liquide soit jaune et clair. Ajoutez une cuillère à soupe de bicarbonate, une cuillère à soupe de vinaigre blanc, éventuellement des huiles essentielles pour parfumer.
Ensuite, utilisez cette décoction pour des machines ordinaires (comptez un bon verre, même si je ne vous garantis rien pour le cambouis par exemple). Mais pour le reste, j’ai essayé, et ça marche (sans huiles essentielles, aucune odeur).

La pâte à dents
Pour avoir des dents super-blanches (mais pas plus de deux fois par semaine sous peine de les agresser) :
Dans une coupelle, mettez trois cuillères à café de bicarbonate. Ajoutez du jus de citron jusqu’à ce que la texture devienne une pâte non liquide. Voilà, c’est prêt !

Remède contre les yeux qui piquent et autres petits bobos
Dix clous de girofle dans un litre d’eau. Faire bouillir et refroidir. Une fois le liquide à température ambiante, mettre le tout au réfrigérateur, protégé (par exemple par du cellophane). Conditionnez ensuite le liquide dans une bouteille hermétique, en plastique ou en verre peu importe, mais propre, toujours au frigo. Ce mélange se conserve au frais plusieurs mois et est un excellent antiseptique.

Récupérer ce que nous considérons comme des déchets. Un exemple : les fanes !


Les fanes, ce sont ces drôles de verdures qui couronnent toutes sortes de plantes. Sachez que certaines sont comestibles, notamment celles de radis, de carottes, de poireaux, qui vous semblent pourtant inutiles et que vous comptiez jeter à la poubelle.
Je vous le dis : si elles sont fraîches et portent beau, halte au gaspi !
Lavez-les à l’eau claire, faites-les bouillir un peu plus d’une demi-heure avec du Kub-Or et des aromates (persil, huile d’olive, céleri, basilic etc.). Ajoutez éventuellement deux ou trois pommes de terre et un peu de crème liquide pour les plus gourmands.
Un oignon piqué de quelques clous de girofle couronnera votre plat.
Salez, poivrez, mixez, filtrez : vous n’avez plus qu’à déguster un excellent velouté !

Des sites incontournables

- Pour les bébés (entre autres) : "Grandir autrement"
- Le grand ménage : un grand moment !
- Raffa, une as des trucs et combines
- Marie-Claire : les recettes de Grand-Mère.

Bonne lecture, en associant portefeuille et civisme.
Après tout, pourquoi pas ?

- Pour aller plus loin sur ce site :
Décroissance et développement durable : utopie bourgeoise ou réalité écologique ?

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.